Recettes salées

Gibelotte de lapin et purée de potiron

Voici pour ce dimanche un plat familial traditionnel accompagné d’une purée aux saveurs automnales. Le lapin est une viande maigre et ferme, très délicate et savoureuse.

J’ai personnellement choisi un lapin entier que j’ai moi-même découpé, mais si vous n’êtes pas à l’aise avec ça des lapins entiers découpés en barquettes sont disponibles dans tous les rayons boucherie des supermarchés. Il est également possible de prendre uniquement des pattes pour que tout le monde ait le même morceau… A votre guise !

Petite information pour ceux qui l’ignorent, le lapin est considéré comme une volaille et non comme une viande. En effet, au même titre que le poulet, le canard ou le coq, il est élevé dans une basse-cour.

 

Ingrédients pour 6 personnes :

Pour la gibelotte :

  • 1 lapin
  • 35-50 g de beurre
  • 150 g de champignons de Paris
  • 1 échalote
  • 20 mL de Cognac
  • 150 mL de vin blanc sec
  • 130 mL de crème entière épaisse
  • 50 mL de bouillon de volaille (à base de fond en poudre ou cube ou fait maison)
  • thym et laurier
  • sel, poivre

Pour la purée :

  • 1 potiron
  • 2 carottes
  • 300 g de pommes de terre
  • 1 L de lait
  • noix de muscade
  • 50 g de beurre
  • sel, poivre

 

Préparation de la purée :20161026_193646

Nettoyez et épluchez les légumes. Coupez les en gros morceaux. Placez les dans une
casserole et ajoutez le lait. Cuisez les jusqu’à ce qu’ils soient tendres à cœur. Égouttez les et mixez l’ensemble. Ajoutez la noix de muscade râpée.

Avant de servir le plat réchauffez la purée sur feu doux afin de la dessécher un peu. Remuez sans arrêt, assaisonnez et ajoutez le beurre.

 

Préparation de la gibelotte de lapin :
La gibelotte est un ragoût de lapin au vin blanc originaire du Nord de la France.

Que vous ayez choisi de découper vous-même votre lapin ou d’en acheter un préparé, vous devez vous retrouver avec 6 morceaux : les pattes avec hauts de cuisses et le râble séparé en deux (voire en 3 si vous avez un gros lapin). Normalement le foie, le cœur et les reins sont vendus avec, ils sont mangeables contrairement aux poumons).

20161026_183515

Attention en découpant le lapin, il a de petits os fragiles ! Faites des découpes nettes pour ne pas vous retrouver avec des brisures d’os dans la viande avec lesquelles vos invités risqueraient de d’étouffer.

A présent, assaisonnez la viande.

Dans une cocotte colorez vos morceaux de lapin dans le beurre avec une pointe d’huile neutre afin que ce dernier ne brûle pas. Retirez le lapin et réservez le sur une grille.

 

 

Sautez les champignons taillés en quatre puis ajoutez l’échalote. Flambez au cognac puis déglacez au vin blanc. Lorsque le vin blanc est assez réduit, ajoutez la crème, le bouillon et les herbes aromatiques.

Replacez les morceaux de lapin et enfournez à 170°C pour 1 heure.

 

 

Retirez la volaille et les champignons et passez la sauce au chinois pour en retirer les résidus de graisse et d’herbes. Réduire un peu la sauce dans la cocotte jusqu’à ce qu’elle soit nappante. Assaisonnez et replacez le lapin et les champignons.

Ce plat est un plat convivial qu’il est plus agréable de servir à même la cocotte qui fat souvent bonne impression au centre de la table. Mais vous pouvez aussi le servir à l’assiette comme ci-dessous.

20161026_201711

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s